Accueil

Personnellement,  je connais Guillaume depuis sa toute première expérience en sport automobile. En effet, lors de ses premiers tours de roues en kart mini 2 temps, j’étais le mécanicien qui serrait ses premiers boulons.

Nous avons ensuite gagné pas mal de courses ensemble avant que nos chemins se séparent pendant quelques  saisons.

En 2010, je créais avec deux amis « RSD »,  un team de kart dont le programme était international. La meilleure manière de démontrer que notre matériel était performant était d’avoir dans nos rangs un top pilote capable d’emmener nos couleurs sur la plus haute marche du podium. J’ai donc directement contacté Philippe, le papa de Guillaume, et notre contrat fut vite réglé.

Son expérience nous a aidé à apprendre toutes les subtilités de ce matériel et de l’utiliser à bon escient. Pour le compte, le palmarès de cette année là fut impressionnant : champion de Belgique et du Benelux et cinquième du championnat d’Europe après des manches finales d’anthologie…

Le temps venu pour Guillaume de passer en « auto », son papa me demande de lui trouver un programme en circuit ; ok pour moi à une seule condition, essayer le rallye… mon sport favori… ça faisait plusieurs années que je rêvais d’y emmener le pilote le plus impressionnant que j’ai connu au niveau du freinage, qualité indispensable au top rallymen.

Aujourd’hui, c’est un réel plaisir de travailler avec lui dans une discipline très difficile malgré tout et sa motivation est communicative, à chaque fois c’est « vivement le prochain ».

 

Raphaël Venant